Conseils — 20/11/2012 at 10:28

Les erreurs des e-commerçants avec Adwords

by

Aujourd’hui nous recevons Denis Fages, E-commerçant durant 7 ans (revendeur de ChacunSonCafe.com). Il a dépensé des dizaines de milliers d’euros sur Google Adwords de façon profitable en générant des centaines de milliers d’euros de CA et publie Le guide d’optimisation de Google Adwords, alors l’équipe lui a posé quelques questions.

Ecommerce Squad : Denis, peux tu nous parler des erreurs classiques des Ecommerçants à propos d’Adwords ?

Denis Fages : J’ai toujours été surpris par le fait qu’il y ait des e-commerçants qui se vantent de ne pas utiliser Adwords, l’argument est toujours le même : le coût élevé.

La véritable raison me semble plutôt être : Le manque de compétences sur Adwords.

Vous avez à portée de clics des prospects qui cherchent vos produits et cela ne vaudrait pas le coup de les acheter ? Je suis bien entendu contre le gaspillage. Mais ce qui doit être fait, c’est d’utiliser Adwords intelligemment, au minimum sur ses marchés de niche…

Les erreurs classiques sur Adwords

1) Première erreur fatale sur AdWords : ne pas l’utiliser !

Vos concurrents, se feront un plaisir de vous rafler d’excellents prospect grâce Adwords, de façon très rentable.

2) Le manque de formation

On est plus en 2004 ou on pouvait faire n’importe quoi et gagner quand même… Aujourd’hui Adwords est devenu complexe, la concurrence est là et les CPC se sont envolés.

Il est fondamental, une fois lancés d’améliorer à la fois vos mots-clés, vos annonces, vos pages d’arrivé, vos enchères, vos réglages, de créer de nouvelles campagnes… En effet, il est impossible de paramétrer correctement du premier coup une campagne Adwords. Les ajustements, effectués les huit premières semaines sont extrêmement importants. Vous ne pouvez pas faire l’économie de ce travail.

Il est donc nécessaire de maîtriser chaque aspect d’Adwords afin que chaque euro dépensé rapporte.

3) Mal structurer votre compte et vos campagnes

Une fois qu’on a bien compris la nécessité d’associer intelligemment un mot-clé <> une annonce <> une page d’arrivée, vous structurerez correctement votre compte, que ce soit pour votre catalogue produit ou vos marques.

4) Mal sélectionner vos mots-clés

Votre problème consiste à être visible et à inciter des prospects qui soient de véritables acheteurs potentiels à cliquer sur vos pubs.

L’erreur classique est de mélanger des mots génériques et des requêtes longues et surtout de mal à utiliser les modificateur de requêtes : Requête large,”expression”, [correspondances exacte] +Requête +large +modifiée…

Si vous laissez Google  « ratisser large »… cela va vous coûter cher !

5) L’exclusion de mots clés

L’utilisation appropriée des mots clés à exclure peut vous faire économiser énormément d’argent. En évitant des impressions indésirables, vous évitez bien entendu quelques clics potentiels inutiles, mais le gain n’est pas uniquement là. Il diminue également  considérablement votre CTR.

Il n’est pas rare d’éliminer 80% des impressions pour un groupe d’annonce après avoir laissé tourner un peu les annonces avec des mots-clés en requête large ou large modifiée. Ainsi on peut multiplier son CTR par 10 et passer d’un mauvais CTR à 0,6% à 6% ! Conséquence ? Votre Score de Qualité peut grimper à 9 ou 10, la position de votre annonce passe de 6 à 3 (pour un CPC max inchangé) et la visibilité accrue de votre annonce augmente considérablement le nombre de clics et le multiplie par deux. Tout cela sans avoir jamais changé le prix du clic, juste en supprimant des affichages inutiles grâce aux mots-clés à exclure.

Le Générateur de mots-clés est donc excellent pour trouver les mots-clés à exclure ainsi que le rapport sur les performances de la requête de recherche.

6) La re-rédaction des annonces est sous estimée !

Le coeur de l’optimisation de Google Adwords, c’est d’améliorer la rédaction de vos annonces. Beaucoup devrait être dit à ce propos. C’est un sujet capital, que peu de gens comprennent et maîtrisent.

7) Mauvaise landing page

Là, on est en plein gaspillage.

Et dieu c’est si c’est fréquent, y compris chez les gros sites qui sont censés avoir des « pros » à la pelle… Votre prospect n’est pas dirigé correctement à l’intérieur de votre site ? Il repartira (rebondira…) pour aller voir ailleurs, chez vos concurrents, sans faire l’effort de chercher sur votre site…

Et vous perdrez peut être une vente pour une URL mal dirigée…

8) Faire des enchères moyennes : payez beaucoup ou peu !

Oui, cela semble paradoxal. Soit vous êtes encore en train de tester des choses… vos annonces ou vos pages d’arrivées et vous dépensez le minimum, soit vous devez viser les 3 première places (zones premium) car au final, vous payerez moins cher le clic !

Compte tenu du système d’enchères et du Score de Qualité (brillant principe), la pertinence est au coeur du système et l’intelligence est récompensée. Ne comptez pas sur des système d’enchère automatique (bid management) pour faire le boulot. Ce n’est pas en changeant vos enchères que vous gagnerez, mais en changeant vos mots clés et vos annonces !

9) Ne rien faire !

50% des comptes adwords, au niveau mondial sont laissés à la dérive…

C’est comme des délinquants juvéniles laissés sans surveillance : au bout il y a beaucoup de dégâts ! En l’occurrence beaucoup d’argent gaspillé. Donc, vous devez avoir une stratégie de contrôle et d’optimisation, c’est une dynamique pas un travail fait une fois pour toute.

 Le résultat ?

Si on s’y prend bien, Adwords, c’est aussi :

  • Des investissements publicitaires rentables qui apportent un trafic de qualité, qui se convertit en vente. Le tout mesuré parfaitement, au centime près.
  • Un résultat bénéfique indirect sur votre référencement naturel, ne serait-ce que par l’augmentation de trafic qui qui est un facteur important pour votre référencement

Vous pouvez alors optimiser énormément votre référencement, sur les mots-clés dont vous avez la certitude absolue qu’ils se transforment en client en vente. Un nouveau travail commence alors, qui vous ouvre la porte d’un trafic gratuit, pointu, de qualité, qui génère du CA.