Les news — 06/03/2013 at 12:25

Levée de fonds Hybris : une étoile montait, une star est née.

by

30 m$: un record !

C’est une levée de fonds record que signe Hybris aujourd’hui, avec à la clef 30 M$.

En regard des quelques millions levés par Drupal Commerce ou Prestashop, c’est un montant impressionnant. (Matthieu avait déjà traité ce sujet passionnant avec Vertue Finance lors d’une interview ici.)

L’investisseur qui fournit un tel cash n’est pas un inconnu, c’est le fond Meritech Capital Partner (salesforce, tele atlas) qui réalise l’opération avec Greylock Israel (Linkedin, Facebook, etc.) sur ce dossier. L’investisseur existant, Huntsman Gay Global Capital a aussi remis des fonds dans ce second round.

La société de 600 personnes annonçait en effet des résultats soutenus (+50% de croissance, +65% de croissance sur le segment software et un cashflow positif), et nous constations par nous même un percée impressionnante en Europe.

Une stratégie claire

Hybris semble vouloir utiliser ces fonds pour se faire connaitre en Asie, un marché explosif, et consolider son implantation en Europe tout en s’étendant aux US. Le SaaS et la verticalisation de certains services est probablement aussi dans les cartons, nous en reparlerons.

Malgré quelques revers dans les intégrations de ses sites Web Ecommerce (en terme de temps et de complexité), la partie Product management de la solution a su conquérir un nombre croissant de grands comptes, qui souhaitent, pour beaucoup, continuer l’expérience Hybris avec un webstore animé par la même solution.

Ce fameux MDM : Master Data Management, principalement incarné par le produit PCM (Product Content Management) a su constituer une base opérationnelle très forte, permettant aux grands comptes de centraliser leurs référentiels produits. Il est ensuite devenu logique de les présenter en ligne pour faire du Ecommerce, mais pas seulement, car si Hybris se revendique Multi canal, c’est bien car son PCM lui permet de centraliser tous les éléments nécessaires à cette activité.

La solution a connu un très gros momentum sur le segment des grands comptes en Europe récemment, bien sûr dans ses pays d’attache que son l’Allemagne et la Suisse, mais aussi en France et en Angleterre.

L’introduction en bourse est suspectée pour le milieu de l’année 2013 (d’après Fortune).

Un contexte concurrentiel favorable

Dans ce marché des grands comptes, peu d’acteurs sont légitimes et tous, ou presque, jouent en Java. L’interview de son très dynamique VP Europe, Eric Chemouny, nous en avait déjà appris plus.

Le très impressionnant produit d’OracleATG” a été très peu présent en Europe récemment. IBM avec Websphere peine à convaincre et à se rendre visible, reste donc pour faire face à l’étoile montante : Intershop et Demandware. (En parallèle, Microsoft a disparu de ce marché.)

Intershop, bien qu’en cours de réflexion sur sa stratégie Européenne est encore dans une position assez statique malgré ses grandes références. De son coté, malgré une timide percée en France et en Europe, Demandware reste très peu présent sur ce segment, principalement probablement à cause d’une approche business encore peu habituelle dans les mentalités Européenne et un modèle assez coûteux si l’on effectue de forts volumes.

Les prétendants en PHP que sont Magento et RBS Change n’ont pas forcément (encore) pu accéder au segment au dessus, celui des CA en ligne dépassant les 50 M€. Ces limitations sont principalement structurelles car PHP ne permet que difficilement, pour le moment, d’avoir de très nombreux opérateurs connectés en backoffice, ce qui devient vite indispensable pour un “gros” site.

C’est donc un boulevard qui s’ouvre à Hybris, qui a su prendre sa chance et se lancer dans le Ecommerce au bon moment, sur le bon segment, avec une approche multi canal poussée, venant de l’histoire même de la société.

Il est amusant de constater qu’Hybris a adopté une pitchline très proche de Magento (The futur of Ecommerce) en choisissant : “hybris is the future of commerce. Today”

Une étoile montait, une star est née.

2013 : encore une levée ?

Eh bien je crois qu’il nous reste encore RBS Change pour une levée de fonds et tous les concurrents seront armés !

Une telle levée de fonds pour Hybris ne pourra que profiter au Français Change qui devrait bientôt lui aussi être financé.

One Comment

  1. Juste un petit commentaire pour les limitations de PHP au niveau BO : en général, quand on atteint une certaine taille et donc un certain nombre d’expéditions, on se munie d’un ERP et donc on limite grandement les utilisations back-office des solutions choisies.

    Reste donc à se concentrer sur la partie fonctionnel Front Office pour choisir sa solution.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>