Conseils, Interviews, Les news — 12/12/2012 at 14:58

SEO : aller plus loin que les pratiques de base

by

SEO, SEM, les formations, les techniques…

Aujourd’hui l’équipe d’Ecommerce Squad vous présente Richard Cohen, formateur et expert en référencement au sein de l’e-Commerce Academy.

Nous avons réalisé cette interview afin d’aller plus loin dans l’analyse SEO d’un site web et de pousser les techniques au delà des optimisations des balises et des meta descriptions. Bien sûr tout cela est la base du SEO mais il existe de nombreuses autres techniques lorsqu’on s’y intéresse vraiment !

Comment référencer tous ses produits, comprendre comment fonctionne l‘indexation des pages ou bien apprendre l’utilisation d’outils permettant une optimisation globale des capacités SEO de son site sont des techniques parmi tant d’autres qu’il est possible de maîtriser.

Pour ceux qui débutent en référencement ou qui veulent connaître quelques techniques faciles à mettre en place, voici un guide fait par Google ! Ce sont les bases et il y a peu de chances que celles-ci ne changent.

Interview de Richard Cohen, expert en référencement

Salut Richard, peux-tu te présenter rapidement pour que nos lecteurs en sachent un peu plus sur toi ?

Commençons donc au démarrage. Je suis un autodidacte du Web, j’ai commencé comme Webmaster en 1999 par le bouche à oreilles. J’étais un vrai passionné de code et proposais mes services aux sociétés souhaitant sauter le pas du Web. J’ai postulé en 2000 dans une agence assez cotée à l’époque et tout s’est enchaîné. En 2005, je monte mon premier département référencement avec déjà de l’expérience sur le sujet, forgée par des projets persos. En 2007, je suis repéré par Aposition pour gérer les grands comptes en tant que consultant et je passerai directeur marketing en 2010, jusqu’a mon départ en 2012. Puis je démarre ma société Epidemik Media et les formations et audits avec l’e-Commerce Academy.

Quel est l’objectif de la formation SEO de l’e-Commerce Academy ?

Si je dis que la formation sert à optimiser son site “Wouah… Next !” tout le monde le dit, mais personne ne le fait. La formation permet de comprendre le fonctionnement même d’un moteur de recherche. Saisir comment sont crawlées, indexées les pages et comment sont affichés les résultats. Bien que les mises à jours soient nombreuses, la base ne change pas. Cette méthodologie permet d’appréhender toutes les mises à jour des moteurs et d’éviter les “claques”.

Au-delà de cela nous passons en revue les bonnes pratiques, les astuces et surtout une vraie méthodologie adaptée à une problématique logique et purement mathématique, comme par exemple référencer 40.000 produits avec seulement 4 rubriques.

Durant la formation nous passons sur le site des stagiaires pour des cas pratiques et je reviens sur mes expériences (et j’en ai à la pelle !). L’objectif est de diagnostiquer les problèmes et de comprendre les indicateurs du référencement.

A quoi est due une baisse de crawl de Googlebot ? Comment détecter une duplication de contenu ? Repérer une mauvaise gestion du catalogue pour les moteurs…

 

Quel est le profil des stagiaires lors des formations ? Petites sociétés, PME, grands comptes ?

Du développeur au directeur général selon la taille de la structure.

Nous pourrions voir la question sur la nature des entités : aussi bien des agences que les marchands.

Quand le SEO couvre un chiffre d’affaires non négligeable ou que le levier est plus que stratégique, il est géré en interne par une personne voire une équipe. Pour un site de taille moyenne ou de petite taille, c’est souvent l’agence ou le développeur qui fait office de spécialiste SEO. Les structures ont besoin de mise à niveau sur les nouvelles méthodologies et surtout d’aller plus loin que le simple correctif de bug pour le référencement.

Concernant les agences, celles-ci sont confrontées à des livraisons qui doivent être conformes au niveau SEO. Les technos et les extensions demandent une connaissance des solutions Magento, Prestashop et Oxid pour ne citer que mes préférées. Leurs clients le souhaitent à juste titre d’ailleurs.

On connaît la difficulté des e-Commerçants pour recruter de bons profils SEO… d’après toi une formation SEO à l’ECA suffit-elle pour connaître toutes les bonnes pratiques ?

La première difficulté pour un recrutement est de ne pas connaître soi-même le métier et ce qu’il doit vraiment contenir comme minimum requis. C’est pour cela que nous conseillons aux dirigeants d’entreprise de suivre la formation. Ils appréhendent le métier et aussi tous les enjeux.

Faut-il un profil technique, marketing, un rédacteur, un développeur ? Que doit maîtriser le candidat ?

Suivre la formation permet d’améliorer et d’approfondir sa connaissance du référencement et d’aller plus loin dans le traitement des logs, l’analyse de crawl ou encore le positionnement sémantique. La formation comprend du temps d’échange pour la mise en pratique des connaissances.

Comment peut-on progresser rapidement en SEO ?

Pratiquer, pratiquer, pratiquer, trouver des prétextes pour pratiquer, mettre du SEO partout.

Néanmoins faire juste du SEO aujourd’hui c’est aussi le meilleur moyen de se planter. Je considère le SEO comme la colonne vertébrale d’un site sur laquelle se collent les autres leviers. La suite logique : le social, l’ergonomie ou le e-marketing pour exploiter tout le potentiel.

Un avis à donner, un coup de gueule, une annonce à faire ?

Oui, je trouve que la profession est encore fortement polluée par de faux prestataires, nous n’avons rien à envier au BTP ou à la médecine. J’entends encore trop souvent des marchands être passés par deux ou trois prestataires avant d’arriver chez nous pour être formés et arrêter de se faire rouler dans la farine

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>